SCHÜLER Ernst

Par Jacques Grandjonc

Né le 29 octobre 1807 à Darmstadt (Hesse), mort le 12 mai 1881 à Bienne (Suisse) ; enseignant et journaliste démocrate.

Après des études de théologie et de philologie à l’Université de Giessen, Ernst Schüler fut professeur au lycée de cette ville en 1830. H participa à la préparation de l’attaque du corps de garde de la diète à Francfort (3 avril 1833) et dut s’enfuir en Suisse où, grâce à Heinrich Zschokke, il obtint un emploi au lycée de Bienne dès le mois de juin. Il y fonda à l’automne la première Association d’artisans allemands en Suisse puis, l’année suivante, participa à la création de la première Jeune Alle­magne. S’il réussit en 1834 à éviter à son club les poursuites qui touchaient tous les autres, il fut lui-même impliqué au printemps 1836 dans la vague d’expulsions et de poursuites à l’encontre de l’organisation reconstituée. Citoyen de Bienne, il ne put être expulsé et l’accusation de haute trahison portée à son encontre se solda par un non-lieu. Là s’arrêta aussi son activité dans le mouvement ouvrier allemand nais­sant qu’il concevait comme l’organisation de « la propagande à pied ». A partir de 1837, secrétaire puis membre du conseil municipal de Bienne, il travailla à l’intro­duction de l’industrie horlogère dans la ville. En 1846, il fonda la Jura-Zeitung et en 1852 le Schweizer Handels-Courier qu’il dirigea jusqu’en 1875. Il avait partici­pé en 1848-1849 à la révolution en Allemagne, entre autres au soulèvement de Bade et du Palatinat au printemps 1849.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216876, notice SCHÜLER Ernst par Jacques Grandjonc, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 19 mai 2020.

Par Jacques Grandjonc

SOURCES : Hessische Biographien, vol. 1, Darmstadt, 1912. — W. Schieder, Anfange der deutschen Arbeiterbewegung, Stuttgart, 1963. — Antje Gerlach, Deutsche Literatur im Schweizer Exil, Francfort, 1975. — H.J. Ruckhäberle, Bildung und Organisation in den deutschen Handwerksgesellenvereinen in der Schweiz, Tübingen, 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément