SCHWARZSCHILD Leopold

Par Jacques Droz

Né le 7 décembre 1891 à Francfort, mort le 2 octobre 1950 à Santa Margherita (Italie) ; journaliste antifasciste.

Journaliste spécialisé dans les questions économiques dès la Première Guerre mondiale, Léopold Schwarzschild, qui était aussi auteur dramatique, devint en 1927 rédacteur en chef de Das Neue Tage-Buch qui se définissait comme libéral de gauche. Après avoir transféré son journal de Berlin à Munich sous Papen, Schwarzschild s’établit en 1933 à Paris où le Tage-Buch devint l’organe de l’émigration le plus estimé dans les milieux diplomatiques et financiers. Bien que la rédaction comportât des conservateurs, le journal se prononça pour une alliance étroite avec l’Union soviétique dont Schwarzschild admirait les réalisations économiques et so­ciales ; il y combattait la politique d’apaisement pratiquée par l’Angleterre et la France et, dans le cadre de l’émigration, s’engagea dans la campagne pour la consti­tution d’un Front populaire allemand. Il laissa l’écrivain marxiste Arnold Zweig s’élever dans le Tage-Buch contre l’anticommunisme, défini comme un « égare­ment scissionnaire » (spaitender Wahn), Mais, dès que furent connus les procès de Moscou, Schwarzschild prit ses distances à l’égard de l’URSS, mettant sur le même pied Staline et Hitler, s’attaquant à l’émigration communiste et n’épargnant pas ses anciens amis socialistes, au point qu’il fut désigné par Ludwig Marcuse comme « une sorte de Mac Carthy allemand ». L’on retrouve sous sa plume tous les thèmes de la guerre froide.
Schwarzschild vécut de 1940 à 1950 à New York où il écrivit plusieurs ou­vrages dans le même sens. Il revint ensuite en Europe.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216888, notice SCHWARZSCHILD Leopold par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 26 mai 2020.

Par Jacques Droz

ŒUVRE : Das Ende der Iliusionen, 1934. — Introduction au monde nouveau (trad. de l’angl.), 1946. — Le monde envoûté, de Versailles à Pearl Harbour (trad. de l’angl.), 1946. — Von Krieg zu Krieg, 1947.

SOURCES ; Walter, Exilliteratur, op. cit. — Palmier, Weimar, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément