VIEWEG Kurt

Par Jacques Droz

Né le 29 octobre 1911 à Gôttingen, mort le 2 décembre 1976 à Greifswald ; militant communiste, spécialiste des questions agricoles.

Fils d’un employé de banque, lui-même agriculteur, Kurt Vieweg appartint à la Jeunesse hitlérienne jusqu’en 1932, puis entra au KPD pour émigrer aussitôt au Da­nemark. De là il fut mis en relation avec le mouvement de l’Église confessante au­tour de Niemöller pour laquelle il publia des brochures clandestines, tout en soute­nant par ses Briefe an das Landvolk (Lettres aux gens de village) la résistance pay­sanne contre le nazisme dans le Schleswig-Holstein. Il interrompit son travail au moment du pacte germano-soviétique pour reprendre son aide aux réfugiés alle­mands au Danemark, puis en Suède, puis de nouveau au Danemark où il écrivit pour les Deutsche Nachrichten (Nouvelles allemandes) de Copenhague. En 1945, il re­prit ses fonctions d’agriculteur dans la Saxe-Anhalt, devint à partir de 1950 un col­laborateur estimé d’Ulbricht, membre du Comité central du SED (1950-1954) et directeur de l’Institut d’économie agricole à l’Académie des sciences. Mais dès 1953, il émit des réserves sur la politique agricole d’Ulbricht, ce qui cassa sa car­rière politique. Après le XXe congrès du PCUS, en 1956, il demanda une révision complète de la politique agraire, notamment la suppression des stations de ma­chines et de tracteurs et l’égalité entre les fermes collectives (LPG) et les paysans indépendants : critiques qu’inspirait sa pratique des exploitations Scandinaves, qui auraient conduit à la privatisation de 70 % de la terre paysanne, mais qui, condam­nées parle ministre de l’Agriculture Erich Mückenberger, lui valurent d’être relevé de toutes ses fonctions. S’étant enfui en RFA, il commit l’erreur de revenir en RDA où il fut condamné en 1957 à douze ans de forteresse pour divulgation de secrets d’État. Libéré à la fin des années soixante, il put reprendre ses recherches à l’Uni­versité de Greifswald.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217136, notice VIEWEG Kurt par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 9 juin 2020.

Par Jacques Droz

SOURCES : M. Jänicke, Der dritte Weg Die antistalinistische Opposition gegen Ulbrichtseit 1953, Cologne, 1964. — K.W. Fricke, Opposition und Widerstand in der DDR, Cologne, 1984. — Rœder et Strauss, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément