ZINN Georg, August

Par Jacques Droz

Né le 27 mai 1901 à Francfort, mort le 27 mars 1976 à Francfort ; homme d’État social-démocrate de la RFA.

Fils d’un ingénieur de tendance conservatrice, Georg Zinn s’inscrivît, non pour des raisons idéologiques, mais humaines au SPD en 1920, en même temps qu’il passa des examens pour entrer dans l’administration communale de la ville de Kassel. C’est en effet à l’administration qu’il se destina, tout en poursuivant des études de droit et dé sciences politiques à Göttingen et à Berlin. Étudiant social-démocrate, il lut élu en 1928 conseiller municipal de la ville de Kassel où pendant la période de la montée du nazisme, la vie politique fut particulièrement agitée à cause de Roland Freisler, le futur président du Volkstribunal. Inscrit depuis 1931 au barreau de Kas­sel, hostile au nazisme, Zinn appartint au groupe de Rudolf Kiistemeyer qui publia le Roter Stosstrupp à Berlin, puis au « cercle du mercredi » qui groupait les socia­listes clandestins de Kassel ; mobilisé en 1940, il finit la guerre en captivité améri­caine. Revenu à Kassel lors de la fin des hostilités, il fut désigné par les forces d’oc­cupation comme ministre de la Justice du Land de Hesse et put être élu au Bundes­tag en 1949. A ces titres, il fut le principal auteur de la Constitution de la Hesse, la plus libérale de toute l’Allemagne d’alors et l’un des rédacteurs les plus autorisés de la loi fondamentale de la République. Son prestige contribua rapidement à don­ner à la social-démocratie la majorité absolue au Landtag et amena Schumacher à le promouvoir en 1951 à la présidence du Conseil des ministres de la Hesse, fonc­tion qu’il conserva pendant dix-neuf ans. Considéré comme l’un des représentants les plus remarquables des Landesväter, il manifesta dans le gouvernement de la Hesse, qu’il voulait « patriarcal », des dons administratifs remarquables, associés à des qualités humaines qui s’imposèrent à ceux mêmes qui ne partageaient pas ses idées. Très indépendant à l’égard du SPD, il disait encore en 1965 : « Le parti n’a aucune influence sur le travail de mon gouvernement. Au contraire, celui-ci a une grande influence sur le parti. » Il sut donner toute sa signification au fédéralisme des institutions et aux prérogatives financières et culturelles des États.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217233, notice ZINN Georg, August par Jacques Droz, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 20 mai 2021.

Par Jacques Droz

SOURCES : C.H. Casdorff (éd.), Demokraten. Profile unserer Repubiik, Königstein/Ts., 1983. — G. Beier, Arbeiterbewegung in Hessen. Zur Geschichte der hessischen Arbeiterbewegung durch 50 Jahre (1934-1984), Francfort, 1984. — Rœder et Strauss, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément