SKOCZEK Mieczyslaw

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 17 décembre 1924 à Saint-Vallier (Saône-et-Loire), mort au cours d’une mission le 20 novembre 1943 à Écuelles (Saône-et-Loire) ; mineur aux houillères ; résistant des Francs-tireurs et partisans FTP-MOI.

Mieczyslaw Skoczek était le fils de Joseph, mineur et de Marianne Olak, sans profession, domiciliés aux Gautherets. Il était mineur aux houillères de Blanzy et domicilié à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire).
Engagé dans le groupe FTP-MOI du quartier des Gautherets avec son frère et sa sœur dès 1942, il entra dans le groupe de combat dirigé par Henri Pawlowski alias "Gaston" en septembre 1943. Après l’arrestation le 7 octobre 1943 de Gaston et de quatre autres membres du groupe à laquelle il échappa, il fut contraint de se réfugier au maquis. Il rejoignit alors le premier embryon de maquis MOI du secteur, formé autour d’évadés soviétiques et qui s’installa dans les fermes isolées de Saint-Loup-de-la-Salle (Saône-et-Loire). Il fut tué à Ecuelles (Saône-et-Loire) par un maquisard soviétique le 20 novembre 1943, lors d’une altercation entre maquisards polonais et soviétiques au cours d’une expédition qui était en train de mal tourner à cause de l’influence néfaste de son chef de groupe, le russe "Vasil".
Il fut inhumé à Écuelles puis réinhumé par sa famille le 25 octobre 1944 dans l‘ancien cimetière, à Saint-Vallier (Saône-et-Loire).
Il a un dossier au SHD Vincennes sans précision d’une homologation aux FFI.
Certaines sources dont le Mémorial genweb le mentionnent à tort comme ayant été tué dans les combats de la Libération d’Autun le 12 septembre 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217240, notice SKOCZEK Mieczyslaw par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 juin 2019, dernière modification le 8 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance polonaise en France (2013).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).— Information mairie d’Autun (absence d’acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément