SAUSSAYE Arthur

Par Stéphane Robine

Né en 1887 (lieu inconnu), exécuté sommairement le 4 août 1944 à Saint-Léonard à Alençon (Orne) ; résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

En novembre 1943, Arthur et Angèle Saussaye, cultivateurs à La Fresnaye-Fayel (Orne), furent mis en contact avec la Résistance organisée par l’intermédiaire de leur fils. C’est ainsi que des armes furent entreposées dans la ferme par les résistants du BOA de Mardilly, en mars puis en juin 1944. Le démantèlement de ce groupe le 17 juin fit peser de lourdes suspicions sur l’activité clandestine de la famille Saussaye. Le 24 juin 1944, la ferme fut encerclée par les Allemands accompagnés d’auxiliaires français de la Gestapo. Les époux Saussaye furent durement maltraités et leur domaine pillé et incendié. Angèle Saussaye parvint néanmoins à s’enfuir mais son mari Arthur fut exécuté sommairement le 4 août 1944 au cimetière Saint-Léonard à Alençon.

Son nom figure sur une plaque commémorative à l’église de La Fresnaie-Fayel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217283, notice SAUSSAYE Arthur par Stéphane Robine, version mise en ligne le 19 juin 2019, dernière modification le 19 juin 2019.

Par Stéphane Robine

SOURCES : François Roland-Jacquelin, Biographies des victimes de l’Occupation allemande de 1939 à 1944, L’Aigle, Le Réveil Normand, 1948.— DVD Rom AERI, La résistance dans l’Orne.— Genweb (consulté le 19-06-19)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément