MARTINI Émile, Ernest, Antoine

Par Robert Mencherini

Né le 12 février 1925 à Aurent (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence), exécuté sommairement le 13 juin 1944 au Fenouillet, commune de la Roque-d’Anthéron (Bouches-du-Rhône) ; journalier ; FFI, résistant des Corps francs de la Libération (CFL), participant au maquis de la Chaîne des Côtes.

Fils de Étienne Martini et de son épouse Joséphine Léonie, née Jacomet, Émile Martini habitait Lambesc (Bouches-du-Rhône). Il participa, en juin 1944, comme CFL, au maquis de la chaîne des Côtes.
Le 12 juin 1944, entre 11 heures et 12 heures, une cultivatrice de Lambesc le vit passer devant sa ferme, quartier des Cairades, en compagnie de trois autres prisonniers, Paul Robin*, Marcel Turc* et un inconnu, encadrés par une dizaine d’Allemands en armes. Ces quatre hommes furent fusillés le lendemain dans la clairière du Fenouillet. Le corps d’Émile Martini fut reconnu, le 14 juin, par le docteur René Corriol, médecin à La Roque-d’Anthéron.
Émile Martini a obtenu la mention « Mort pour la France ». Son nom figure sur la stèle érigée dans la clairière du Fenouillet et, à Lambesc, sur le mémorial du maquis de Sainte-Anne, sur le monument aux morts de la place de l’église et sur celui du cimetière.


Voir La Chaîne des Côtes et ses environs, Lambesc, Charleval, La
Roque-d’Anthéron, Le Fenouillet (Bouches-du-Rhône), 11 -
13 juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217377, notice MARTINI Émile, Ernest, Antoine par Robert Mencherini, version mise en ligne le 27 juin 2019, dernière modification le 22 février 2021.

Par Robert Mencherini

SOURCES : AVCC Caen, 21 P 244, listes de décédés et arrestations ; dossier 21P 264661. — Arch. dep. des Bouches-du-Rhône, 76 W 129, messages téléphonés de la gendarmerie des Bouches-du-Rhône au préfet délégué, 12 et 13 juin 1944 ; rapport téléphonique du sous-préfet d’Aix, 13 juin 1944 ; liste des personnes tuées au cours des opérations allemandes effectuées dans le secteur Lambesc-Charleval, La Roque-d’Anthéron, les 12 et 13 juin 1944 ; rapport de la brigade de gendarmerie de Lambesc, 19 juin 1944. — Arch. dep. des Bouches-du-Rhône, 1269 W 8, « Exécutions de Lambesc, Charleval, La-Roque-d’Anthéron ». — Arch. Musée de Lambesc. — Astaud Alain, Tiphaine Prélat-Motta, Lambesc et son canton 39-45, chronique des années sombres, Lambesc, Syndicat intercommunal du monument aux héros et martyrs de Sainte-Anne et de la ville de Lambesc, 2013. — Notes de Sylviane Prinssat. —Site internet Mémoire des hommes. — Mémorial GenWeb. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément