GERBIER Jean, François, Régis

Par Jacques Girault

Né le 11 juin 1900 à Trèves (Rhône), mort le 6 décembre 1989 à Tullins (Isère) ; PTA ; militant du SNET.

Fils d’Antoine Gerbier, facteur, et de Rosalie Latour, ménagère, Jean Gerbier, obtint le certificat d’études pratiques industrielles, et travailla comme chaudronnier et mécanicien à Rive-de-Gier (Loire). Il effectua son service militaire dans l’artillerie d’Afrique à l’arsenal de Bizerte (Tunisie), de mars 1920 à mars 1922. Après avoir été ouvrier chez un maître de forges, il travailla comme tourneur-outilleur de mars 1922 à janvier 1923, comme tourneur de précision à Saint-Etienne (Loire), puis comme contremaître tourneur de juillet 1926 à décembre 1927.
Il se maria en décembre 1924. Le couple eut quatre enfants.

Professeur technique adjoint (ajustage) depuis janvier 1928, responsable du bureau d’études à partir de 1930 à l’école nationale professionnelle de Voiron (Isère), il fut muté à l’ENP de Saint-Ouen (Seine) en octobre 1939, mais ne rejoignit pas ce poste. Mobilisé, affecté spécial au bureau d’études des tréfileries du Havre du 18 septembre 1939 au 18 janvier 1940, il fut installé à l’ENP de Saint-Ouen pour la rentrée 1940. Détaché au service pédagogique et technique, rue Corvisart (Paris XIII e en 1954, en 1959, il fut affecté au bureau des méthodes-outillage de l’École nationale des Arts et Métiers de Paris avec le titre de professeur technique.

Après la guerre, Jean Gerbier militait au Syndicat national de l’enseignement technique. Il était membre titulaire de la commission administrative paritaire nationale des professeurs techniques adjoints en 1948.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217557, notice GERBIER Jean, François, Régis par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 juin 2019, dernière modification le 13 janvier 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17/28306. — Le Travailleur de l’enseignement technique. — Note de Julien Veyret.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément