FERRIER Augustin (ou Auguste)

Né le 28 octobre 1851 à Gentilly (Seine) ; demeurant à Paris, rue de Patay (XIIIe arr.) ; journalier ; communard.

Augustin Ferrier était célibataire. Son père était employé au chemin de fer de Lyon. Pendant le 1er Siège, il entra dans une compagnie de marche du 184e bataillon de la Garde nationale et y resta sous la Commune de Paris. Du 25 avril au 20 mai 1871, il alla à la redoute des Hautes-Bruyères (Villejuif). Arrêté courant juin, il fut incarcéré à Rochefort.
Il avait un frère soldat dans un bataillon de chasseurs fédérés. Les renseignements recueillis sur lui n’étaient pas défavorables. Le 15e conseil de guerre le condamna, le 16 janvier 1872, à cinq ans de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217615, notice FERRIER Augustin (ou Auguste), version mise en ligne le 27 juin 2019, dernière modification le 29 juillet 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/761. — Louis Bretonnière, Roger Pérennès, L’Internement des prévenus de la Commune à Rochefort, Nantes, 1995. — Notes de Michel Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément