OTT Jules [Cheminot]

Par Louis Botella

Secrétaire général du syndicat CGT des cheminots d’Aillevillers (Haute-Saône).

Garde-freins en gare d’Aillevillers, Jules Ott figura, en avril 1922, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des membres du Conseil supérieur des chemins de fer. Depuis juillet 1924 au moins, il était le secrétaire général du syndicat confédéré [CGT] des cheminots d’Aillevillers.

Au début de l’année 1925, il fut remplacé dans cette fonction par Raymond Marotel. Ce dernier ayant démissionné pour des raisons de santé, Jules Ott devint à nouveau secrétaire général de son syndicat au cours du printemps 1929.

En décembre 1933, Jules Ott, alors chef de train, fut remplacé à son tour par Jean Peureux.

Eut-il un lien de parenté avec Jules Ott ou s’agit-il du même militant ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217627, notice OTT Jules [Cheminot] par Louis Botella, version mise en ligne le 27 juin 2019, dernière modification le 27 juin 2019.

Par Louis Botella

SOURCE : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er avril 1922, 1er juillet, 20 novembre 1924, 20 mars 1925, 15 juillet 1929, 15 mars 1932, 1er janvier 1933 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément