PITAUD Albert

Par Jean-louis Ponnavoy

Né le 16 septembre 1907 à Mâcon (Saône-et-Loire), exécuté sommairement le 22 août 1944 à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire) ; ouvrier agricole ; résistant de l’armée secrète (AS).

Albert Pitaud était le fils de Jean Marie et de Reine Jobard. Il était célibataire et domicilié à Vendenesse-lès-Charolles, où il exerçait le métier d’ouvrier agricole.
Il entra dans la Résistance au maquis de l’armée secrète (AS) de Saint-Julien-de-Civry (Saône-et-Loire).
Le 22 août 1944, sur l’ordre de Guy d’Artois, commandant du 1er bataillon du Charolais, affilié à l’armée secrète, les maquisards attaquèrent la gare de Paray-le-Monial dans le but stopper un train de déportés. Seul le train de déportés était programmé pour la nuit. Il n’y avait pas d’autres trains annoncés dans les services. Ce fut cependant un train de matériel allemand avec une plateforme munie d’engins d’artillerie qui arriva et ouvrit le feu balayant en se déplaçant, toute la zone entre la gare et le pont de Bord.
Un combat inégal s’ensuivit pendant toute la matinée. Lorsque les secouristes arrivèrent dans l’après-midi, ils trouvèrent de nombreux corps en gare, le long de la voie ferrée, du canal, de la route de Poisson et dans les prés environnants. 28 résistants, âgés de 18 à 32 ans avaient été tués au combat, massacrés ou achevés sur place. Albert Pitaud fut tué à sept heures, route de Poisson.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 8 septembre 1949.
Il y a un dossier à son nom au SHD Vincennes sans indication d’homologation aux Forces françaises de l’intérieur.
Son nom figure sur le monument aux morts et sur la plaque commémorative "À la mémoire des fusillés du 23 août 1944" apposée sur la façade de la gare, à Paray-le-Monial et sur la plaque commémorative "A la mémoire des Héros de notre Maquis tués au combat pour la Libération de notre Patrie le 22 Août 1944", à Saint-Julien-de-Civry (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217639, notice PITAUD Albert par Jean-louis Ponnavoy, version mise en ligne le 27 juin 2019, dernière modification le 27 juin 2019.

Par Jean-louis Ponnavoy

SOURCES : Journal de Saône-et-Loire du 20 août 2011 Anniversaire du 22 août 1944, article signé Jean-Paul Weiss.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément