FAVÈDE Marceau, Ferdinand

Par Jean-Marie Guillon, André Balent

Né le 18 décembre 1921 à Salles-du-Gardon (Gard), exécuté le 16 juin 1944 à Lasalle (Gard) ; gendarme ; maquisard Armée secrète (AS).

Marceau Favède (1920-1944)
MemorialGenWeb, entrée "Favède Marceau", photographie Dominique Ledortz

Camarade d’Aimé Vielzeuf au cours complémentaire de La Grand Combe (Gard), ce jeune gendarme avait rejoint le maquis AS de Lasalle (Gard). Auparavant, le 28 août 1943, il avait été admis à l’école préparatoire de la Gendarmerie de Brives-La Gaillarde (Corrèze)

Il fut fait prisonnier le 16 juin 1944 en fin de journée par les hommes de la 8e compagnie Brandebourg stationnés à Alès (Gard) qui, avec des éléments de l’infanterie allemande attaquaient le château de Cornély, PC du maquis. Les maquisards résistèrent à l’attaque, plusieurs assaillants furent tués ou mis hors de combat et l’affaire fut considérée par les résistants comme une « victoire » dont la seule victime fut de leur côté Marceau Favède. Selon le lieutenant Striefler qui commandait le détachement de la Brandebourg, il aurait actionné une mine au passage du convoi, ce qui n’est pas sûr. Il est sûr en revanche qu’il participait auparavant au minage du chemin. Il fut exécuté d’une balle dans la nuque vers 18 h 30 par un des Français de la compagnie qui lui aurait dit : « Saute le mur, nous allons partir » au moment où il tirait. Son corps resta exposé environ vingt-quatre heures au bord de la route n°39, puis fut inhumé au cimetière protestant de Lasalle. Exhumé le 11 octobre 1944, il fut inhumé à Favède (commune des Salles-du-Gardon) où sa famille résidait.

Le titre de « Mort pour la France » lui fut attribué.

Le nom de Marceau Favède est inscrit sur le monument aux morts de la Salle-du-Gardon. Il figure aussi sur le monument commémoratif des victimes de 1939-1945 de Lasalle (Gard) et sur la stèle des morts de 1939-1945 du canton de La Grand-Combe (Gard) érigée dans le cimetière de le l’Arboux de cette ville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217660, notice FAVÈDE Marceau, Ferdinand par Jean-Marie Guillon, André Balent, version mise en ligne le 29 juin 2019, dernière modification le 28 janvier 2020.

Par Jean-Marie Guillon, André Balent

Marceau Favède (1920-1944)
MemorialGenWeb, entrée "Favède Marceau", photographie Dominique Ledortz

SOURCES : Arch. justice militaire, Tribunal militaire de Marseille jugement n°43/7136 du 15/02/1951, Affaire Richter Karl, Strieffler Ernst, X… (déposition du secrétaire de mairie de Lasalle, 14 avril 1945). —site Mémoire des hommes (avec erreur de transcription du nom, Faved). — Aimé Vieulzeuf, Et la Cévenne s’embrasa, Nîmes, Éd. L. Salles, 1968 ; Terreur en Cévennes, Nîmes, Camarigo, 1985 ; Bloc Notes 44, Nîmes, Lacour, 1994. — Site MemorialGenWeb consulté par André Balent le 20 janvier 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément