AUNOBLE Andrée

Par Eric Panthou

Membre du bureau fédéral du PCF du Puy-de-Dôme, Secrétaire adjointe de la CGT Michelin en 1944, responsable de l’Union des Femmes Françaises (UFF) dans le Puy-de-Dôme, candidate aux élections pour le Parti communiste (PCF).

En septembre 1944, Andrée Aunoble était l’adjointe d’Émile Meilhac, le secrétaire de la section CGT Michelin.
Après la Libération, avec Marie-Jeanne Cottant, la militante communiste qu’elle ne cessa d’être fut la coresponsable de l’Union des femmes françaises dans le Puy-de-Dôme.
Elle fut élue au Comité fédéral le 4 août 1945 à l’issue de la 1ère conférence fédérale du PCF du Puy-de-Dôme jusqu’à la 3ème conférence des 31 mai et 1er juin 1947 où elle intègre le Bureau fédéral. Elle est la seule femme aux côtés de onze hommes. Elle avait alors 29 ans et était également membre du bureau de la section communiste chez Michelin. A l’issue de la 4ème conférence fédérale des 22 et 23 mai 1948 elle quitte le bureau pour rejoindre le Comité fédéral, renouvelée à l’issue de la 5ème conférence, 12 et 13 février 1949.

En 1947, elle est 12e sur la liste d’Union Républicaine et Résistante et de Défense des intérêts de Clermont-Ferrand, présentée par la PCF. Elle est alors ouvrière d’usine, ex résistante dans le Mouvement syndical ouvrier, conseillère municipale sortante. La liste eut dix élus. Socialistes et communistes eurent chacun dix élus mais suite à des tractations et manœuvres, les communistes n’eurent aucun adjoint tandis que le socialiste Gabriel Montpied devenait maire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article217910, notice AUNOBLE Andrée par Eric Panthou, version mise en ligne le 11 juillet 2019, dernière modification le 16 novembre 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : La Nation, 8 septembre 1944. — Bulletin de vote élections du 19 octobre 1947, archives Eric Panthou . — Archives de la fédération PCF du Puy-de-Dôme. — Notice Maitron sur Antoine Prugne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément