DÉFOSSEZ Marie [née ROL Marie]

Par Jean-Pierre Besse, Jacques Girault

Née le 9 février 1914 à Chameyrat (Corrèze), morte le 14 janvier 2003 à Castelnaudary (Aude) ; institutrice ; militante communiste de l’Aude ; secrétaire départementale de l’Union des femmes françaises.

Fille d’un journalier agricole devenu ouvrier d’usine, Marie Rol reçut les premiers sacrements catholiques. Elle effectua ses études secondaires au collège de Coulommiers (Seine-et-Marne). Après avoir obtenu le baccalauréat en 1933, elle commença des suppléances d’institutrice à Paris de 1934 à 1937, puis après son mariage à Villeurbanne (Rhône) de 1938 à 1940. Elle fut titularisée comme institutrice dans l’Aude en octobre 1941. Institutrice au Ségala (hameau de Labastide d’Anjou), elle enseigna à Villeneuve-la-Comptal puis Castelnaudary à l’école de la Miséricorde jusqu’à sa retraite en 1969.

Marie Rol épousa exclusivement civilement en février 1938 à Villeurbanne René Défossez, professeur communiste. Le couple eut deux enfants
Marie Défossez, militante du Parti communiste depuis 1936, hébergea des communistes clandestins en 1940. Son mari fut à nouveau déplacé à Castelnaudary en 1941. En congé pour convenances personnelles en 1941, elle le suivit. Elle participa à la Résistance depuis le milieu de 1943, hébergeant au Ségala, des responsables clandestins, et notamment Alphonse Denis « François », responsable régional du Front national.

Marie Défossez milita activement après la Seconde Guerre mondiale. Membre du bureau de la section communiste, elle fut en 1946 candidate aux élections législatives. Membre du Syndicat national des instituteurs, elle milita jusqu’en 1954 à la FEN-CGT.

Membre du comité de la fédération communiste de l’Aude depuis la Libération, membre du bureau fédéral au début des années 1950, Marie Défossez était la secrétaire départementale de l’UFF. Elle conserva ce dernier poste jusqu’en 1959, année où elle fut remplacée par Yvonne Cerny, avant de revenir au secrétariat départemental en 1960. Membre du bureau fédéral jusqu’en 1964, elle quitta alors la direction départementale communiste ne siégeant pas au comité fédéral pour raisons de santé. Elle était depuis la fin des années 1950 la secrétaire de la section communiste de Castelnaudary.
Aux élections législatives de 1962, Marie Défossez fut suppléante du candidat communiste dans la troisième circonscription (Limoux). Elle fut candidate communiste au Conseil général dans le canton de Salles-sur-L’Hers en 1958 (888 voix sur 4 944 suffrages exprimés), en 1961 et en 1967.
Le couple, membre de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance, passionné par l’apiculture, souscrivait encore pour l’Humanité et habitait toujours Castelnaudary.

Les obsèques civiles de Marie Defossez se déroulèrent à Chameyrat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21799, notice DÉFOSSEZ Marie [née ROL Marie] par Jean-Pierre Besse, Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 8 novembre 2021.

Par Jean-Pierre Besse, Jacques Girault

SOURCES : Carnet Lecœur, 1953. — Arch. comité national du PCF. — Renseignements fournis par la fille de l’intéressée. — Notes de Jean Fourié.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément