LAURENT Albert, Raymond

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 27 janvier 1926 à Beaulieu (Isère), blessé au cours d’une action résistante le 1er août 1944 à Cognin-Les-Gorges (Isère) puis mort des suites de ses blessures à son domicile le 4 août 1944 à Beaulieu (Isère) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Albert Laurent était le fils d’Albert Émile Laurent et de Maria Émilie Fays, tous deux cultivateurs au lieu-dit "Le Gua". Il naquit au hameau du Gua où il était toujours domicilié avec ses parents. Il était célibataire et exerçait le métier de cultivateur.
Il entra dans la Résistance au groupement des Écouges, secteur maquis du Vercors. Le 21 juillet 1944, la 157e division de réserve commandée par le général Karl Pflaum lança l’assaut final contre le Vercors. Le 23 juillet la Résistance n’étant plus possible l’ordre de dispersion fut donné par le chef militaire du Vercors François Huet. Albert Laurent tenta comme de nombreux autres maquisards de s’échapper du camp de Malleval où il se trouvait.
Le 1er août 1944 alors qu’il traversait la route nationale à Cognin-Les-Gorges (Isère), il fut grièvement blessé par un tir allemand mais parvint à s’enfuir. Il réussit à rentrer chez lui et décéda à son domicile des suites de ses blessures à Beaulieu (Isère) le 4 août 1944 à 8h15.
Il est inhumé dans le caveau familial au cimetière municipal, à Beaulieu (Isère).
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) (SDH Vincennes dossier GR 16 P 342312).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Beaulieu et sur le monument aux morts 1939-1945, à Malleval-en-Vercors (Isère).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218043, notice LAURENT Albert, Raymond par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 juillet 2019, dernière modification le 4 février 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Wikipédia Maquis du Vercors.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément