SERBIER Raymond, Marius

Par Annie Pennetier, Claude Pennetier

Né le 13 mars 1925 à Folles (Haute-Vienne), exécuté sommairement le 19 août 1944 à la Caserne Doumerc de Montauban (Tarn-et-Garonne) ; ajusteur ; résistant.

Apprenti du du centre technique d’Arcueil, ajusteur-mécanicien au central des industries mécaniques de Caussade, Raymond Serbier était domicilié chez ses parents à Albias (Tarn-et-Garonne). Il aurait fait partie de la 6e Cie AS, groupe Gineste à Albias et serait entré au Maquis de Cabertat après le 6 juin 1944. Ce maquis ayant été attaqué par les troupes allemandes le 20 juin, il revint à son domicile en bicyclette et arriva le 7 août au moment où le groupe Fantôme était attaqué par un convoi allemand. Il abandonna sa bicyclette et s’enfuit, mais le lendemain il eut la mauvaise idée de se présenter à la gendarmerie pour récupérer son vélo. Suspect, il fut arrêté, emprisonné à la caserne Doumerc à Montauban et exécuté le 19 août 1944, comme les autres captifs au moment du départ des troupes allemandes.
Son nom figure sur le monument aux morts d’Albias (Tarn-et-Garonne), sur le monument commémoratif du Rond à Montauban, sur la plaque commémorative de la caserne Doumerc dans la même ville, sur la plaque commémorative de 1939-1945 du fort de Montrouge à Arcueil (Seine, Val-de-Marne)..
Une rue et une école porte son nom à Albias.
Il a été reconnu Mort pour la France et IR (Interné résistant).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218070, notice SERBIER Raymond, Marius par Annie Pennetier, Claude Pennetier, version mise en ligne le 19 juillet 2019, dernière modification le 11 janvier 2021.

Par Annie Pennetier, Claude Pennetier

SOURCES : AVCC, Caen, 21P155377 (nc), 21P674448 (nc). — SHD, Vincennes, GR 16P 545265. — Jacques Latu, La Libération de Montauban et du Tarn-et-Garonne 19 et 20 août 1944, Musée de la Résistance et de la Déportation de Montauban, 2004. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément