ARDOUIN Adrien [ARDOUIN Adrien, René, Nikita]

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 21 décembre 1899 à Toulouse (Haute-Garonne), mort en déportation le 25 mars 1944 à Buchenwald (Allemagne), résistant.

Fils de Pierre Ardouin, comptable, et de Joséphine Bouffartigue, sans profession, au début de la Seconde Guerre mondiale, Adrien Ardouin était affecté spécial à la Compagnie des pétroles à Auch.
En février 1942, Ardouin s’engagea dans la résistance. Il faisait du renseignement. Il fit partie de l’Armée de secrète, de Libération Sud puis des MUR.
Ardouin fut arrêté à Auch le 28 décembre 1943 en voulant prévenir Jeanne Daguzan que son mari, Marcel, était activement recherche. Jeanne Daguzan et Adrien Ardouin furent arrêtés ensemble.
Ardouin fut incarcéré à la prison Saint-Michel à Toulouse, puis à Compiègne le 17 janvier 1944. Il fut déporté à Dora puis Buchenwald. Il n’en revint pas.
Il a été déclaré « mort pour la France ».
Il s’était marié le 4 août 1922 à Auch avec Arthe Despax et était père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218085, notice ARDOUIN Adrien [ARDOUIN Adrien, René, Nikita] par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 20 juillet 2019, dernière modification le 30 juillet 2019.

Par Marie-Cécile Bouju

Source : SHD GR 16 P 16475. — État civil en l igne cote 1E586, vue 105.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément