DEGOND Marcel, Jules, Théodule

Par Jean Gaumont

Né le 23 octobre 1902 à Sailly-aux-Bois (Pas-de-Calais), mort 15 août 1991 à Olivet (Loiret) ; professeur d’enseignement technique, directeur de l’École coopérative ; coopérateur, administrateur de sociétés coopératives, président de la FNCC ; membre du Conseil économique et social (1967-1969).

Né d’un père petit cultivateur et ouvrier agricole, Marcel Degond fit ses études de 1916 à 1918 à l’école primaire supérieure d’Amiens puis à l’École normale d’instituteurs jusqu’en 1921. De 1922 à 1924, élève de l’École normale de l’enseignement technique (section D, orthographié Degon sur l’annuaire des anciens élèves), il fut nommé professeur à Verdun (Meuse) en 1925 où il exerça pendant huit années et s’y maria en avril 1927. Détaché à la direction de l’École coopérative de la FNCC en 1933, Membre du RUP en novembre 1938, il fut mobilisé en 1939, blessé, fait prisonnier. Libéré en fin 1941. L’École coopérative ayant cessé de fonctionner en raison des circonstances, Prache président de la SGCC le prit à ses côtés et le chargea d’étudier, en accord avec les responsables des principales sociétés coopératives, une restructuration de l’École pour les années d’après-guerre.
En 1945, il fut appelé par Brot, président de la FNCC reconstituée, au secrétariat général de cet organisme. L’année suivante, il fut élu administrateur de la FNCC et administrateur de l’UDC de Paris, au Comité général de laquelle il avait appartenu avant 1939. En 1948, il accéda comme suppléant au comité central de l’ACI ; neuf ans plus tard il siégera au Comité exécutif de cette importante organisation. Nommé président-directeur général de l’UDC en 1951, membre du conseil supérieur de la Coopération et son président en 1959, il était aussi administrateur de L’Entraide coopérative. À la mort de Brot en 1966, il reçut la charge de président de la FNCC qu’il assuma jusqu’en 1969, année de sa retraite. Il avait été membre, par ailleurs du conseil supérieur des PTT et membre du Comité économique et social (1967-1969). Il devint chevalier de la Légion d’honneur en 1955, à titre militaire et de l’Ordre national du Mérite en 1968.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21826, notice DEGOND Marcel, Jules, Théodule par Jean Gaumont, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 8 novembre 2021.

Par Jean Gaumont

ŒUVRE : Divers rapports aux congrès nationaux de la FNCC notamment en 1956 Pour un plan d’expansion coopérative régionale et en 1957 La représentation des consommateurs, vocation des coopérateurs.

SOURCES : Arch. FNCC 1936-1969. — Arch. Nat. F/60/246. — Le Coopérateur de France, 2 novembre 1954 ; 14 août 1967 ; 3 août 1968 et 5 juillet 1969 (ces trois derniers avec photographies). — Notes de Jean Gaumont.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément