VASSEUR Jean, André, Maximilien

Par Daniel Pillon, Catherine Roussel

Né le 2 juin 1923 à Flixecourt (Somme), exécuté sommairement le 17 août 1944 à Bonneville (Somme) ; journalier ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Léopold, décédé le 10 mai 1925 et de Marie née Bon, Jean Vasseur résidait chez sa mère à Bonneville où il était journalier.
Au printemps 1944, Jean Vasseur rejoignit la deuxième compagnie FTP de la Somme et il forma à Bonneville un groupe de résistants. Il participa à plusieurs sabotages sur des chantiers Todt de mai à juillet 1944. Le 14 juillet 1944, il coupa la ligne téléphonique entre Candas (Somme) et Canaples (Somme). Le 28 juillet 1944, il prit part à la destruction du pont de chemin de fer de Montrelet (Somme).
Dans la soirée du 16 août 1944, après l’arrestation de Guy Lacroix* qui avait tenté de tuer un sous-officier allemand, six jeunes résistants de Bonneville dont Jean Vasseur furent à leur tour arrêtés à leur domicile. Emmenés à la Kommandantur de Montrelet, ils y furent torturés. Le 17 août 1944, les Allemands les ramenèrent au lieu-dit « La Marlière » à Bonneville et les fusillèrent. Le 19 août 1944, les corps furent transportés clandestinement dans le bois d’Acheux-en-Amiénois (Somme) où ils furent découverts le 13 septembre 1944.
Jean Vasseur fut inhumé dans le caveau familial à Berteaucourt-les-Dames (Somme). Il reçut la mention « Mort pour la France » le 28 juillet 1945. Son nom figure sur la stèle commémorative érigée à Bonneville à laquelle on accède par l’avenue des Martyrs. La municipalité de Berteaucourt-les-Dames lui rendit hommage en donnant son nom à une rue du village.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218312, notice VASSEUR Jean, André, Maximilien par Daniel Pillon, Catherine Roussel, version mise en ligne le 24 août 2019, dernière modification le 24 août 2019.

Par Daniel Pillon, Catherine Roussel

SOURCES : AVCC Caen, 21P 274490, SHD Vincennes, 16P 586695, Arch. Dép. Somme, 512 PER 254 — DVD La Résistance dans la Somme, AERI 80, 2018 — Etat-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément