BOULAY Paul, Jean, Hubert

Par Jean Belin

Né le 13 août 1912 à Comblanchien (Côte-d’Or), mort le 25 février 1996 à Chaux (Côte-d’Or) ; tailleur de pierres ; syndicaliste CGT et militant communiste de Côte-d’Or ; élu municipal, maire de Chaux ; résistant au sein du maquis Pierre Semard à Arcenant (Côte-d’Or).

Fils d’Armand Boulay, boucher, et de Pauline Curot, sans profession, frère de Gaston Boulay, dirigeant de l’UD CGT de Côte-d’Or, Paul Boulay fut tailleur de pierre chez Pagani et Cie, puis chez Fèvre dans le bassin de Comblanchien, il fut un des animateurs pour la CGT avec Trentini, Proudhon, Sardo de la grève du printemps-été 1936 dans le bassin carrier de Comblanchien. Il devint membre du PCF avant la guerre.
Il fut mobilisé sur le front d’Alsace du 1er septembre 1939 au 5 août 1940, démobilisé, il fut requis pour garder les voies de chemin de fer entre Nuits Saint-Georges et Vougeot (Côte-d’Or). Il entra dans la Résistance et rejoignit le maquis Pierre Semard à Arcenant en 1944. Après la Libération, il fut élu maire de Chaux pendant plusieurs mandats. Il fut secrétaire général de l’Union CGT des syndicats ouvriers, techniciens et employés du bâtiment et des travaux publics du département de la Côte-d’Or le 12 décembre 1945, le trésorier fut Pierre Reverchon. L’Union compta 20 syndicats et 3000 adhérents.
Il se maria le 6 avril 1940 à Chaux, la commune où il résida avec Hélène François.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218549, notice BOULAY Paul, Jean, Hubert par Jean Belin, version mise en ligne le 18 août 2019, dernière modification le 18 août 2019.

Par Jean Belin

SOURCES : Les communistes dans la Résistance en Côte-d’Or, édition de 1996. — Arch. Municipales de Dijon, sous série 7F. — Comblanchien, son histoire, ses carrières, ses vins, son expansion au XXe siècle, Jacky Cortot, édition 1999. — Arch. Dép. de la Côte-d’Or, état civil, fiche de recrutement militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément