BASSANO Hugo ou Hughes

Né le 31 octobre 1923 à Paluzza (Italie), blessé au cours d’une action résistante le 24 août 1944 puis mort à l’hôpital le 25 août 1944 à La Cure, commune des Rousses (Jura) ; résistant du service Périclès, maquis du Haut-Jura.

D’origine italienne Hugo Bassano était le fils de Jean Baptiste et de Di Léna Orsola et fut naturalisé français par décret du 14 mai 1940. Il était domicilié à Morez (Jura).
Il entra dans la Résistance au Service Périclès dans les maquis du Haut-Jura, camp Cyrus, section Robert avec le pseudonyme "Zato".
Lors de l’opération lancée par "Chevassus" sur La Cure le 22 août 1944, des éléments du camp Cyrus furent mis en protection sur la route Les Rivières-Prémanon et tenaient sous leur feu la route Morez-La Cure, au niveau du Turu, afin d’interdire l’envoi de renforts ennemis. Hughes Bassano, fut blessé grièvement le 24 août au lieu-dit "La Gueule" sur la route de Prémanon à Morez (Belvédère des Rousses) lors de la riposte allemande et fut évacué au hameau de La Cure pour être soigné. Sa blessure semblant sans gravité, la Croix Rouge ne jugea pas nécessaire de l’évacuer en Suisse. Il décéda cependant après une nuit d’agonie, le 25 août 1944 à huit heures du matin.
L’acte de décès fut dressé par jugement du Tribunal civil de première instance de Saint-Claude du 12 avril 1945 transcrit aux Rousses le 5 mai 1945.
Il obtint la mention « Mort pour la France » suivant avis du ministère des Anciens combattants et victimes de guerre en date du 10 juin 1950.
Son nom figure sur la stèle commémorative à sa mémoire portant l’inscription "Ici est tombé pour la France le 22 août 1944 BASSANO Hughes", érigée sur le belvédère des maquisards, à Prémanon (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218552, notice BASSANO Hugo ou Hughes, version mise en ligne le 17 août 2019, dernière modification le 27 août 2019.

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 Biographie Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.— État civil (jugement de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément