LUSTRE Henri, Jules

Par Jean Belin

Né le 1er septembre 1880 à Dijon (Côte-d’Or), mort le 27 août 1961 à Dijon ; ouvrier typographe à Dijon ; syndicaliste CGT de Côte-d’Or ; coopérateur.

Fils de Jules Lustre, tailleur de pierres à Dijon, et d’Anne Marie Renois, Henri Lustre fut co-fondateur avec Joseph Michaud, Louis Gacon, Henri Silvestre et d’autres pionniers de l’idée coopérative de l’imprimerie coopérative ouvrière en 1908 à Dijon. Il fut administrateur-délégué de l’ICO en 1913. La guerre dispersa les administrateurs et le personnel de l’imprimerie, Lustre, mobilisé au cours de la guerre, mais restant à Dijon, fit fonctionner l’ICO en 1915 avec un personnel de fortune. En février 1919, il joua un rôle important avec Silvestre dans la grève des cheminots et celle du livre pendant lesquelles l’ICO édita Le Remplaçant.
Henri Lustre fut syndiqué et militant du syndicat du livre depuis 1897 à son décès. Il se maria en juillet 1905 avec Charlotte Riffaux, décédée, et se remaria le 22 septembre 1915 à Dijon avec Renée Blanche Démoulin. Domicilié rue des coquelicots à Longvic (Côte-d’Or) en 1926.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218598, notice LUSTRE Henri, Jules par Jean Belin, version mise en ligne le 18 août 2019, dernière modification le 18 août 2019.

Par Jean Belin

SOURCES : Témoignage d’Henri Silvestre, arch. ICO de Dijon. — Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil et fiche de recrutement militaire. — Arch. IHS CGT 21, fonds du syndicat du livre dijonnais.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément