BERNARD Jean, Louis

Par Jean Belin

Né le 15 octobre 1922 à Dijon ; mort le 26 avril 1999 à Dijon (Côte-d’Or) ; ouvrier métallurgiste puis agent EDF ; syndicaliste CGT et militant communiste de Côte-d’Or ; mutualiste

Fils de Georges Bernard, cheminot à la compagnie PLM et de Jeanne Georgette Tournois, sans profession, après sa scolarité, Jean Bernard rentra aux usines Terrot à Dijon et prit sa carte à la CGT. Il s’engagea en janvier 1940 à l’école d’aviation de Rochefort. Il fut démobilisé en septembre 1940. Il retourna travailler chez Terrot. Pour échapper au STO, il s’engagea dans le 43e régiment d’infanterie Alpine en zone libre et se porta volontaire pour la section des chars à la 5e DB. En 1944, il participa au débarquement dans le midi, puis à une nouvelle offensive dans la trouée de Belfort et son régiment fut surpris par une attaque allemande. Le 17 novembre, son char fut détruit, blessé, et à cause de la gangrène, il fut amputé d’une jambe. Il retravailla chez Terrot après la guerre. Il se maria le 22 juin 1946 avec Renée Marie Madeleine Godot à Cornimont (Vosges) avec qui il aura cinq enfants.
En mai 1948, il entra à EDF/GDF rue Vauban à Dijon comme comptable à la CMCAS et reprit son engagement militant à la CGT, puis au Parti communiste. Il devint secrétaire général du syndicat CGT des industries de l’énergie électrique et gazière du centre de Dijon en 1951, puis trésorier en 1962, secrétaire général adjoint en 1970. Il fut un des principaux animateurs de la grève de mai juin 1968 dans son établissement. Jean Bernard fut élu président de la CMCAS de 1970 à 1977 après en avoir assuré la fonction de directeur. Il fut élu membre de la Commission Administrative de l’Union Départementale CGT de Côte-d’Or du congrès d’octobre 1967 au congrès de mars 1972. Il prit sa retraite en 1977 et fut membre de la commission départementale des retraités CGT de Côte-d’Or en 1982. Domicilié au 7 rue Léon Gastinel à Dijon la même année.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218634, notice BERNARD Jean, Louis par Jean Belin, version mise en ligne le 27 août 2019, dernière modification le 18 novembre 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. IHS CGT 21, et fonds du syndicat d’EDF-GDF. — Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil. — Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément