GERHARDT

Déserteur tchèque de la Wehrmacht ou de la Kriegsmarine (il est qualifié de marin) fusillé avec Jean de Neyman le 2 septembre 1944 à Saint-Nazaire (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Le 17 août 1944, voulant libérer un déserteur tchèque de la Wehrmacht (ou de la Kriegsmarine), Gerhardt, qu’il avait hébergé au domicile de Joseph Gergaud et qui venait d’être repris par les Allemands, Jean de Neyman fut capturé avec plusieurs membres de son équipe mais réussit à innocenter ses camarades. Conduits au château d’Heinlex puis au camp Franco de Gron, Jean De Neyman fut condamné à mort le 25 août 1944 au château d’Heinlex à Saint-Nazaire par la cour martiale allemande, avec Joseph Gergaud (peine commuée en deux ans de prison) et Gerhardt.

Jean de Neyman et Gerhardt ont été fusillés le 2 septembre 1944 au château d’Heinlex.

Dans une déclaration du 8 décembre 1962, rédigée à Guérande , Joseph Gergaud donne sa version de l’arrestation et du procès :
"Le cultivateur Gergaud Joseph né le 5 mars 1909, domicilié commune de Guérande (Loire-Atlantique), certifie qu’il a comparu au conseil de guerre allemand pendant l’occupation au lieudit Château d’Heinleix en Saint-Nazaire (LA. TL)
Étaient présents pour être jugés, le résistant Jean de Neyman, un marin allemand, et moi-même.
De Neyman et l’Allemand ont été arrêtés à mon domicile, à Ker Michel, où ils étaient cachés depuis plusieurs mois.
Le juge, Lieutenant Meyer-Neutschel assistait à cette audience, et a condamné à mort de Neyman et le marin allemand. Monsieur de Neyman a été fusillé, ainsi que le marin au même endroit, car il avait pris l’entière responsabilité des actes de résistance." (Arch. Mun. Saint-Nazaire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218662, notice GERHARDT, version mise en ligne le 20 août 2019, dernière modification le 7 avril 2021.

SOURCES : Notes De Neyman par Guy Haudebourg, Guy Krivopissko, Patrice Morel . — Arch. Mun. Saint-Nazaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément