CHEVALIER Georges, René

Par Jean Belin

Né le 22 avril 1906 à Marsannay-la-Côte (Côte-d’Or), mort le 12 mai 1981 à Couchey (Côte-d’Or) ; vigneron puis électricien ; syndicaliste CGT de la Côte-d’Or ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’une fratrie de 8 enfants et de Louis Chevalier, son père, électricien, syndicaliste CGT, et de Marie Denizon, vigneronne, Georges Chevalier, travailla dans le domaine vinicole de sa mère jusqu’à son service militaire. À son retour, il fut embauché à la Société électrique « La Dijonnaise », où travailla son père. Il fut secrétaire général du syndicat du personnel de l’électricité de Dijon en mars 1939. Ce syndicat fut fondé le 18 septembre 1919 par son père qui en fut le secrétaire général. Il investit les Forces françaises de l’intérieur du 1er août à la Libération de Dijon le 11 septembre 1944. Après la guerre, Georges Chevalier fut secrétaire général adjoint du syndicat du personnel ouvrier et employé des industries électriques et gazières du centre de Dijon en février 1948, le secrétaire général étant Émile Petitlaurent.
Georges Chevalier se maria avec Alice Jeanne Pageault le 10 août 1946 à Couchey, commune où il résida lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218713, notice CHEVALIER Georges, René par Jean Belin, version mise en ligne le 24 août 2019, dernière modification le 24 août 2019.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil, fiche de recrutement militaire et recensement de la population, rapport de police sur les syndicats CGT en 1946. — Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F. — Arch. IHS CGT 21, fonds du syndicat EDF-GDF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément