VAUDRY Charles, Henri

Par Jean Belin

Né le 31 mars 1885 à Dijon (Côte-d’Or), mort le 21 juillet 1967 à Dijon ; ouvrier du bâtiment ; syndicaliste CGT confédéré de Côte-d’Or et militant socialiste.

Fils de Joseph Ferdinand Vaudry, manouvrier, et de Marguerite Marcillet, Eugène Vaudry mobilisé du 2 août 1914 au 9 juillet 1917, fut réformé temporairement et renvoyé chez-lui pour lésion pleumo-pulmonaires. Il reprit son métier de couvreur zingueur chez Chanette à Dijon. Il fut membre de la commission administrative de l’Union des syndicats ouvriers de Dijon et de la Côte-d’Or lors de sa création en juin 1911, le secrétaire général étant Michel Chanceaux. Il fut secrétaire adjoint du syndicat du bâtiment de Dijon, puis secrétaire général en mars 1920, succédant à François Veland, mort subitement à la Bourse du travail de Dijon. Il participa en tant que délégué au 20e congrès Confédéral corporatif, 15e de la CGT qui se tint à Lyon du 15 au 21 septembre 1919. Il représenta son syndicat, celui de la poudrerie de Vonges, des ouvriers des PTT, des employés comptables, du gaz de Dijon, des cuirs et peaux, des cheminots du PLM et le syndicat des boulangers de Dijon. Il présida la 1ère séance du 8e congrès de la Fédération des travailleurs du bâtiment qui se tint à Dijon le 16 mai 1921. Il fut candidat aux élections municipales de Dijon en 1920 sur la liste socialiste de Barabant, mais ne fut pas élu. Il fut membre de la commission administrative de l’Union départementale (UD) en septembre 1939 lorsqu’il se prononça avec ses camarades de la tendance confédérée majoritaire pour l’exclusion des cinq unitaires de la CA qui refusèrent de désavouer le pacte germano-soviétique. Il se maria le 1er Mai 1907 à Dijon avec Eugénie Gosmain. Domicilié au 13 rue des Petits Cîteaux à Dijon en 1921.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218767, notice VAUDRY Charles, Henri par Jean Belin, version mise en ligne le 31 août 2019, dernière modification le 31 août 2019.

Par Jean Belin

SOURCES : Compte rendu du 20e Congrès corporatif de la CGT. — Le Rappel des Travailleurs, mars 1920. — Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil, recensement de la population et fiche de recrutement militaire. — L’Humanité, édition du 17 mai 1921. — Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F. — Arch. IHS CGT 21, témoignage de Gabriel Lejard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément