JUILLARD Louis, Alfred, Honoré

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 4 novembre 1919 à Maisod (Jura), mort en action le 19 juin 1944 à Coupy (aujourd’hui Bellegarde-sur-Valserine, Ain) ; peintre décorateur ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Louis Juillard était le fils de Paul Marie Joseph, artisan plâtrier et de Marie Louise Secrétan. Il était célibataire et demeurait avec ses parents 8 rue Merceret, à Fontaine-lès-Dijon (Côte-d’Or).
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) dans les maquis de l’Ain.
Comme l’indique l’acte de décès, il fut "tué lors d’un engagement de police avec les troupes d’occupation" le 16 juin 1944 au lieu-dit "Le Credo" où son corps fut découvert le 19 juin 1944 "à dix-huit heures sur l’invitation des troupes d’occupation".
L’acte de décès fut dressé le 19 juin à 20 heures au nom d’un inconnu. Il fut reconnu par jugement du Tribunal civil de Gex (Ain) rendu le 27 juillet 1945 et transcrit à Coupy le 2 octobre 1945.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts à Fontaine-lès-Dijon (Côte-d’Or), sur le monument aux morts et la plaque commémorative sur l’école, à Maisod (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218810, notice JUILLARD Louis, Alfred, Honoré par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er septembre 2019, dernière modification le 1er septembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément