MESLIN Adolphe, Eugène

Par Benoit Willot

Né le 31 décembre 1876 à Paris (XIe arr.) et mort le 2 décembre 1938 à Joinville-le-Pont  ; doreur sur cuir  ; militant socialiste à Joinville-le-Pont (1925).

Adolphe Eugène Meslin était le fils de deux ouvriers cartonniers, Élisa Joséphine Jeanne Petitpas et son époux Paul Louis Alfred Meslin.
Devenu artisan doreur sur cuir et résidant rue de Montmorency à Paris (3e arr.), Adolphe Eugène Meslin épousa en février 1904 dans ce même arrondissement Marie Germaine Granger. Ils eurent au moins deux filles.
La famille était installée à Joinville-le-Pont (Seine, Val-de-Marne) en 1925. Meslin intervint en août lors de l’assemblée générale de la caisse des écoles pour critiquer le caractère onéreux d’un voyage à Versailles. En octobre, il fut élu trésorier de la section socialiste SFIO, qui avait probablement été reconstituée en 1924, après le passage de la totalité de ses membres en 1920 au parti communiste. Le secrétaire était Georges Roger, futur adjoint au maire ; Claude Noizat, délégué aux Fédérations, complétait le bureau.
Peut-être Meslin figura-t-il sur la liste de cartel des gauches constituée avec les radicaux-socialistes et des socialistes indépendants pour les élections municipales de mai 1925. La liste recueillit une moyenne de 648 voix, soit 28,4% des 2275 suffrages exprimés pour 2310 votants sur 2761 inscrits. La liste du cartel devança celle des communistes (480 voix, 21,1%) et arriva derrière l’Union républicaine (1080 voix, 47,5%). Au second tour, après le retrait des communistes, l’Union républicaine d’Henri Vel-Durand remporta les 27 sièges à pourvoir.
Adolphe Eugène Meslin résidait avenue du Bac, dans le quartier de Polangis à Joinville.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218825, notice MESLIN Adolphe, Eugène par Benoit Willot, version mise en ligne le 27 octobre 2019, dernière modification le 27 octobre 2019.

Par Benoit Willot

SOURCES : Arch. dép. Paris (état-civil). — Arch. dép. Val-de-Marne (état-civil). — Voix des communes, hebdomadaire, 1925-1932. — Union régionale, hebdomadaire, 1932-1938. — Gazette de l’Est, hebdomadaire, 16 décembre 1938 . — Annuaire du commerce, Firmin-Didot 1907.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément