ROUGIER Jean, Marie, Marcel

Par Benoit Willot

Né le 18 septembre 1893 à Périgueux (Dordogne), mort le 20 novembre 1950 à Courbevoie (Seine, Hauts-de-Seine)  ; employé d’usine  ; candidat communiste à Joinville-le-Pont en 1929.

Jean Marie Marcel Rougier était le fils de Blanche Partounaud, couturière, et de son époux Jean Rougier, tréfileur.
Il était employé d’usine ; sans doute travailla-t-il à l’usine du Bi-Métal à Joinville-le-Pont (Seine, Val-de-Marne), où son grand-père et son père, furent tréfileurs. Ils s’installèrent dans cette commune, rue du Canal, proche de l’établissement, vers 1896.
La mort de son père survint en 1908 quand il avait 14 ans. Marcel Rougier était l’aîné de six ans enfants, dont le dernier naquit après le décès du père. Il fut sans doute dispensé de service militaire de ce fait. En 1911, sa mère travaillait comme domestique chez Henri Vel-Durand, alors conseiller municipal et futur maire de la commune (radical dissident).
En octobre 1917, Marcel Rougier épousa au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) Berthe Drouet.
Lors des élections municipales de mai 1929, Marcel Rougier fut candidat à Joinville sur la liste du Bloc Ouvrier-Paysan (communiste), conduite par Roger Bénenson, futur député de Seine-et-Marne. Il figurait en 19e position, aux côtés de son frère cadet, René. Au premier tour, Marcel Rougier recueillit 334 voix, soit 19,5% des 1 715 votants sur 2 491 inscrits. Au second tour, la liste communiste se maintint, mais elle n’eut pas d’élu et obtint une moyenne de 278 voix soit 12,5% des 2 231 suffrages exprimés. Une liste de cartel des gauches, comprenant des radicaux-socialistes, des socialistes SFIO et des socialistes indépendants, remporta 22 sièges tandis que la liste de la majorité municipale sortante conserva les 5 autres sièges. Georges Briolay, radical, fut élu maire.
Marcel Rougier mourut âgé de 57 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218840, notice ROUGIER Jean, Marie, Marcel par Benoit Willot, version mise en ligne le 3 septembre 2019, dernière modification le 3 septembre 2019.

Par Benoit Willot

SOURCES : Arch. dép. Dordogne (état-civil). — Arch. dép. Val-de-Marne (état-civil, recensements, élections).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément