FAGARD Robert [FAGARD Georges dans l’état civil, Bob dans la Résistance]

Par Jean Belin

Né à Dijon le 8 septembre 1912, mort à Dijon (Côte-d’Or) le 17 février 1976 ; ouvrier du livre ; syndicaliste CGT de la Côte-d’Or ; militant communiste ; résistant au sein du Front national (FN) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Louis Armand Fagard, employé au PLM, et de Camille, Marie Louise Leclaire, sans profession, Robert Fagard fut ouvrier typographe à l’imprimerie Darantière à Dijon avant la guerre. Après sa démobilisation en juin 1940, Fagard, dit « Bob » dans la Résistance, fut responsable de la presse clandestine pour la région de Côte-d’Or, Aube et Yonne. Il composa, imprima clandestinement la nuit les cartes d’identité, tracts, journaux, affiches pour le Parti communiste clandestin et pour le Front national (FN) constitué en mai 1941 en Côte-d’Or. Il travailla aussi pour plusieurs associations, dont l’Union des femmes françaises (UFF), la CGT clandestine, le Secours Populaire. Il prit des risques énormes et dut très souvent changer sa presse de local et de ville. Il investit également les Forces françaises de l’intérieur (FFI) du 1er janvier au 11 septembre 1944, jour de la Libération de Dijon. Après la guerre, il fut élu au Comité de la Fédération de Côte-d’Or du PCF lors de sa 1ère Conférence en juin 1945. Il fut directeur du Travailleur de Bourgogne, devenu en novembre 1944, l’Avenir de la Côte-d’Or, publication du PCF de Côte-d’Or. A la Libération, il fut embauché à la Bourgogne Républicaine, puis au journal Les Dépêches où il travailla jusqu’à la retraite. Fagard fut membre du comité syndical de 1948 à 1965, secrétaire adjoint du syndicat CGT des travailleurs du livre dijonnais en 1952, le secrétaire général fut Marcel Bruneau. Il se maria une première fois à Dijon le 31 octobre 1932 avec Simone Tanière, ouvrière en robes, syndicaliste CGT et résistante, et eurent deux enfants, divorcé en 1948, il se remaria le 14 août 1954 à Dijon avec Christiane, Elfriede Simon. Domicilié au 3 rue Condorcet à Dijon en 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article218862, notice FAGARD Robert [FAGARD Georges dans l'état civil, Bob dans la Résistance] par Jean Belin, version mise en ligne le 7 septembre 2019, dernière modification le 10 février 2021.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. IHS CGT 21, fonds du syndicat du livre. — Les communistes dans la Résistance en Côte-d’Or, édition de 1996. — Résistance en Côte-d’Or, Gilles Hennequin, tome 1, édition de 1987. — Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil, fiche de recrutement militaire. — Arch. Marcel Caignol, comités fédéraux du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément