HAGNAUER René

Par Julien Chuzeville

Né le 17 juin 1897 à Paris (XIe arr.) ; employé de banque ; syndicaliste ; communiste, opposant à la bolchevisation.

Il fut mobilisé le 11 janvier 1916, et passa dans l’artillerie à partir d’octobre 1916 (42e régiment, puis 235e, et 5e à partir d’avril 1919).

Adhérent du PC, René Hagnauer signa en février 1925 la Lettre des 80 de l’opposition communiste, menée par Fernand Loriot. Son nom étant mal orthographié, il apparaît sur la liste des signataires comme « René HAGNUAEUR ». Il était alors secrétaire du Syndicat des Employés de Bourse (ce syndicat était-il rattaché à la CGT ou à la CGTU ?).

Il écrivit dans La Révolution prolétarienne, fondée par Pierre Monatte, un long article consacré à « La grève des banques », qui parut en deux parties : numéros de septembre et novembre 1925. Deux ans plus tard, il y écrivit un bref article favorable à un « front unique dans la banque » (15 mai 1927).

En 1939, il fut de nouveau mobilisé.

Il était le frère de Roger Hagnauer.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219023, notice HAGNAUER René par Julien Chuzeville, version mise en ligne le 15 septembre 2019, dernière modification le 24 septembre 2019.

Par Julien Chuzeville

SOURCES : La Révolution prolétarienne, n° 9, 11, 12 et 34. — J. Chuzeville, Fernand Loriot, le fondateur oublié du Parti communiste, L’Harmattan, 2012, p. 225. — Registre matricule 1522, Arch. de Paris.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément