GRUMMAULT ou GRUMOT Marcel, Abel

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 décembre 1922 à Bignicourt-sur-Saulx (Marne), mort en action le 30 décembre 1943 aux [Les] Neyrolles (Ain) ; militaire ; résistant de l’armée secrète (AS) de l’Ain.

Marcel Grummault était caporal au 2e B.C.P. au camp de Thol (Ain). Son unité fut dissoute avec l’armée de l’armistice en novembre 1942.
Il entra ensuite dans la Résistance à l’armée secrète (AS) dans les maquis de l’Ain au camp Nicole à la ferme des Gorges.
Au milieu du mois de décembre 1943 un escadron GMR (Gardes mobiles de réserve), le groupe « Minervois », avec à sa tête le commandant Rampal, s’installa à la Cluse afin de contrôler ce carrefour pour empêcher que le maquis puisse être ravitaillé. Le capitaine Henri Romans-Petit confia à l’un de ses adjoints, André Lamblot alias "Maxime" la mission de négocier et de parvenir à un accord avec les GMR qui ne voulurent rien entendre.
Le 30 décembre 1943 André Lamblot leur tendit un guet-apens afin de capturer des responsables G.M.R. et aboutir à un compromis. Avec une section du camp Nicole, "Maxime" se positionna sur la route de Nantua-Bellegarde à hauteur des Neyrolles. Il téléphona aux GMR pour les avertir que les maquisards venaient de voler une voiture et fit ranger ses hommes dans le fossé. Contrairement aux prévisions les GMR arrivèrent en nombre.
Marcel Grummault s’avança avec Jacques Therond pour parlementer mais les GMR ouvrirent le feu sans sommation. Jacques Thérond fut grièvement blessé. Marcel Grummault prit sa place et s’avança en criant : « Ici, l’armée de la Résistance ». Des coups de feu lui répondirent et il fut tué sur le coup. Un troisième maquisard, Billard, fut arrêté. Jacques Thérond survivra et reprendra le combat. Une contre-attaque dispersa les GMR qui eurent trois tués.
L’acte de décès de Marcel Grummault fut dressé le 2 janvier 1944 au nom d’un inconnu sur la déclaration d’Alphonse Buffard, 29 ans, garde champêtre aux Neyrolles.
Il est inhumé dans la tombe 48 à la Nécropole nationale du Val d’Enfer, à Cerdon (Ain).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Saint-Jean-le-Vieux (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219031, notice GRUMMAULT ou GRUMOT Marcel, Abel par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 septembre 2019, dernière modification le 16 septembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Colonel Henri Romans-Petit, Les maquis de l’Ain, Librairie Hachette, 1974, page 40.— L’Histoire en rafale 30 décembre 1943 : GMR contre maquisards dans l’Ain 30 décembre 2013.— Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément