ANCART Auguste

Par Gilles Pichavant

Ouvrier Verrier ; syndicaliste CGT à Aniche (Nord).

En 1901, Auguste Hancart était un ouvrier verrier à Aniche (Nord). Le dimanche 8 septembre, les ouvriers des verreries d’Aniche (Nord) ne prirent pas le travail pour réclamer l’instauration du repos du dimanche. Le 13 septembre il furent tous convoqués au conseil des prud’hommes de Douai, à la requête des patrons. 125 d’entre eux s’y rendirent à pied, en cortège, en rang par deux, précédés par une banderole. Il avaient à leur tête Albert Gallez, le président de leur syndicat. En arrivant à Douai, ils chantèrent la Carmagnole et l’Internationale. Dans le cadre de l’audience, Auguste Ancart fut nommé, avec Georges Camus*, délégué des grévistes de la verrerie Hayez d’Aniche (Nord), pour engager discuter avec les patrons.

A cette époque, il était membre du conseil de la fédération autonome socialiste du Nord et du Pas-de-Calais, avec Albert Gallez.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219060, notice ANCART Auguste par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 19 septembre 2019, dernière modification le 19 septembre 2019.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : L’Écho du Nord et du Pas-de-Calais, 15 septembre 1901.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément