BIANZANI Silvestro (ou Sylvestre)

Par Antonio Bechelloni, Jean-Luc Marquer

Né le 31 décembre 1916 à Quinzano-d’Oglio (Italie), sommairement exécuté le 22 août 1944 à Vaulx-Milieu (Isère) et déclaré mort le 23 août 1944 à Bourgoin (aujourd’hui, Bourgoin-Jallieu, Isère) ; mécanicien ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Stèle, parvis de la gare de L’Isle-d’Abeau (Isère)
Stèle, parvis de la gare de L’Isle-d’Abeau (Isère)
Photo : Jean-Luc Marquer

Silvestro ou Sylvestre Bianzani était le fils de Dominique et de Marthe Martinelli.
Soutien de famille, il était célibataire et domicilié 20 rue Jean Jaurès, à Jallieu (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère). Il exerçait le métier de mécanicien.
Il obtint la nationalité française par décret du 16 avril 1940 et s’engagea volontairement en 1940.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du Bataillon Rémy, relevant du secteur 7 de l’AS-Isère. Il appartenait à la sizaine de Maubec (Isère) du groupe "Raisin".
Ses services sont homologués à partir du 1er mai 1944.
Le 22 août 1944, vers 17h00, un groupe de résistants dont faisait partie Sylvestre Bianzani engagea le combat contre des troupes allemandes appuyées par un train blindé qui circulait sur la voie entre Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère) et Lyon(Rhône). Les combats eurent lieu à proximité et dans les hameaux du Lombard et du Temple de Vaulx, à la limite des communes de L’Isle-d’Abeau (Isère) et Saint-Alban-de-Roche (Isère). Blessé, il fut achevé par les Allemands.
Son corps fut transporté à l’hôpital de Bourgoin (aujourd’hui, Bourgoin-Jallieu, Isère) où il fut déclaré mort le 23 août 1944. L’acte de décès fut établi dans la commune.
Il fut inhumé au cimetière de Jallieu.
Sylvestre Bianzani obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’intérieur.
Il fut décoré de la Croix de guerre à titre posthume.
Dans la citation à l’ordre de la division le concernant on peut lire la motivation suivante : « Volontaire d’une grande bravoure, lors du coup de main du 22 août au lieudit ‘le Temple’ a protégé au péril de sa vie, alors qu’il se trouvait à découvert sur la voie ferrée, son groupe qui se repliait. A été mortellement blessé au cours de cette action ».
Son nom figure sur stèle érigée sur le parvis de la gare de L’Isle-d’Abeau, sur le lieu où il fut achevé (La gare est de construction récente.), sur une stèle érigée au hameau "Le Lombard" à L’Isle-d’Abeau, sur le monument aux morts de Bourgoin-Jallieu et sur la plaque commémorative de "l’Union bouliste de Bourgoin-Jallieu & région à la mémoire de ses membres morts pour la France 1939-1945".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219098, notice BIANZANI Silvestro (ou Sylvestre) par Antonio Bechelloni, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 21 septembre 2019, dernière modification le 12 juin 2021.

Par Antonio Bechelloni, Jean-Luc Marquer

Stèle, parvis de la gare de L'Isle-d'Abeau (Isère)
Stèle, parvis de la gare de L’Isle-d’Abeau (Isère)
Photo : Jean-Luc Marquer

SOURCES : Pia Carena Leonetti, Les Italiens du maquis, Paris, Les Éditions mondiales, 1968 — SHD Vincennes GR 16 P 58231, GR 19 P 38/14 et Caen AC 21 P 22790 — Mémoire des Hommes — Mémorial GenWeb (site visité le 24.08.2019) — https://groupe-ecomedia.com/recueillement-pour-ceux-qui-ont-sacrifie-leur-jeunesse-et-leur-vie-pour-liberer-leur-ville-leur-village-de-loccupation-allemande/JORF Gallica — État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément