BAYART Jean, Marie

Par Jean-Pierre Ravery

Né le 3 août 1909 à Roubaix (Nord), abattu le 11 décembre 1941 à Lille (Nord) ; ingénieur ; résistant, membre du réseau « La Voix du Nord ».

Fils d’un industriel lillois, Jean Bayart était ingénieur diplômé de l’École des Hautes Etudes Industrielles de Lille. Lieutenant de réserve à l’issue de son service militaire en 1929, il fut mobilisé en septembre 1939 et affecté au 3e groupe du 191e RALT (régiment d’artillerie lourde tractée). Il commanda les transmissions du groupe. Il fut démobilisé en juillet 1940 dans le Tarn.
Dés la création de la « Voix du Nord » en zone interdite, il prit part aux activités du réseau. Le 11 décembre 1941, il fut arrêté par la Geheime Feld Polizei (GFP – police militaire secrète). Conduit au siège du service, rue Tenremonde à Lille, ses gardiens le laissèrent seul quelques instants. Il en profita pour s’échapper et tenta de gagner le centre-ville pour se fondre dans la foule. Mais il fut rattrapé et tué d’une balle dans le cœur. C’est son père qui vint déclarer son décès au service de l’état-civil de Lille quatre jours plus tard. Georges Bayart fut tué à son tour par un agent de la gestapo en juillet 1944.
Jean Bayart fut le premier tué du réseau « La Voix du Nord ». Il fut inhumé dans le cimetière sud de Lille. Il fut fait chevalier de la Légion d’Honneur à titre posthume en 1948. Son nom figure sur la plaque commémorative dédiée aux anciens élèves de l’École des Hautes Études Industrielles de Lille morts pour la France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219108, notice BAYART Jean, Marie par Jean-Pierre Ravery, version mise en ligne le 22 septembre 2019, dernière modification le 22 septembre 2019.

Par Jean-Pierre Ravery

SOURCES : SHD Caen AC 21 P 704516. — Témoignage de sa sœur, Marguerite Masounabe, dans La Croix du 3 juin 2011. — Memorialgenweb. — Forum ATF40. — wikipedia. — État-civil de Lille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément