BOURGEOIS Jean, Honoré, Eugène, Marius

Par Jean Belin

Né le 21 avril 1910 à Bourberain (Côte d’Or), mort le 27 décembre 1995 à Dijon (Côte-d’Or) ; employé du commerce ; syndicaliste CGT de l’alimentation de Côte-d’Or ; conseiller prud’hommes de Dijon

Fils d’Auguste Bourgeois, cultivateur, et de Jeanne Ferté, sans profession, Jean Bourgeois, travailla à la ferme de ses parents avant son service militaire en 1930. A son retour, il vint sur Dijon et fut embauché à l’usine de chocolaterie Lanvin. Il s’engagea à la CGT au cours des grèves du printemps 1936.
Mobilisé du 27 août 1939 au 13 août 1940, il revint travailler sur Dijon. Après la Libération, il milita dans sa section syndicale de l’usine Lanvin. Il fut secrétaire général du syndicat CGT de l’alimentation de Dijon le 10 octobre 1952, le syndicat compta 50 adhérents à cette date. Il fut élu membre de la commission administrative de l’Union Départementale CGT de Côte-d’Or du congrès de juin 1947 au congrès de juin 1949. Il fut licencié en juin 1952 pour avoir fait signé une pétition dans son entreprise en faveur des cheminots sanctionnés après le déclenchement d’un mouvement de grève le 28 mai 1952 contre la venue à Paris de Ridgway, commandant suprême des Forces alliées de l’OTAN. Devant la réaction du personnel de l’usine, le licenciement fut transformé en une mise à pied. Il fut élu conseiller prud’hommes à Dijon sur une liste présentée par la CGT en 1963. Retraité en 1978, il fut membre de la commission départementale des retraités de Côte-d’Or. Il se maria en 1948 à Dijon, divorcé, il se remaria le 13 mars 1954 à Dijon avec Lucie, Anaïs Durand. Domicilié au 19 rue Chancelier de l’Hôpital à Dijon en 1952.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219224, notice BOURGEOIS Jean, Honoré, Eugène, Marius par Jean Belin, version mise en ligne le 30 septembre 2019, dernière modification le 30 septembre 2019.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. IHS CGT 21. — Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F. — Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil, fiche de recrutement militaire. — État civil, mairie de Bourberain.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément