GOULA Daniel

Par Jean-Luc Marquer

Né le 11 décembre 1920 à Paris XIIe arr. (Seine, aujourd’hui Paris), sommairement exécuté le 18 août 1944 à Voreppe (Isère) ; facteur-télégraphiste ; victime civile

Issu d’une famille juive, Daniel Goula était le fils de Simon, tailleur, et de Ruchla, Sara Ziolkevitch, son épouse.
À sa naissance, ses parents habitaient 19 Avenue de la République à Paris XIe arr. (Seine, aujourd’hui Paris).
Arrêtée en 1942 et internée à Drancy, sa mère fut déportée à Auschwitz par le convoi n°45. Elle revint pas.
En 1944, Daniel Goula habitait 42, Grand-rue à Voiron (Isère).
Il était célibataire et exerçait la profession de facteur-télégraphiste.
Le 18 août 1944, Daniel Goula, qui se rendait de Grenoble à Voiron se trouvait à Voreppe dans l’attente d’une occasion de transport.
Des soldats allemands qui circulaient dans un camion s’arrêtèrent à son niveau, le firent monter dans le véhicule et le rouèrent de coups. Puis après quelques minutes, ils le firent descendre et l’exécutèrent sommairement à coups de fusil.

Il obtint la mention "Mort pour la France".

voir : Voreppe

Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219531, notice GOULA Daniel par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 19 octobre 2019, dernière modification le 2 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Sources : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 415 et 681 — Etat civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément