BLANCHET Robert

Par Claude Pennetier, Michel Germain

Né le 7 août 1921 à Paris (Xe arr.), fusillé le 19 juillet 1944 à Châtillon-d’Azergues (Rhône) ; résistant FTPF.

La famille de Robert Blanchet était venu s’installer à Loudun (Vienne) au début de la Seconde Guerre mondiale.
Désireux de se battre et pour éviter le S.T.O., il gagna la Haute-Savoie. Il fit partie du corps franc de la compagnie F.T.P. 93-03. Au début du mois de février 1944, ces hommes se replièrent dans un chalet appartenant à M. Hominal sur la commune de Bonne-sur-Menoge, au lieu dit Le Verdisse.
Le 21 février, des miliciens commandés par Raoul Dagostini, investirent le camp et arrêtèrent 7 jeunes réfractaires pour la plupart. Ils furent internés au Savoie-Léman à Thonon. Jean Genoud*, Jean Tallieu*, Robert Blanchet, Marius Marquis* et Paul Jassaud* (ces deux derniers ont été arrêtés au Pont de Fillinges) furent traduits devant la cour martiale expéditive de Vichy le 25 février. Robert Blanchet échappa à la peine capitale, tout comme Marius Marquis. Il fut alors interné à l’Intendance à Annecy.
Il fit partie des jeunes réfractaires traduits devant le tribunal de Chambéry, où il retrouva Paul Jassaud, les 24 et 25 avril 1944. Condamné par les Français, il fut envoyé à Lyon et remis aux Allemands, qui l’internèrent au fort Montluc.
Il fut exécuté à Châtillon-d’Azergues (Rhône), le 19 juillet 1944 par l’occupant.
Son corps fut rapatrié à Loudun en octobre 1949. La municipalité installa une chapelle ardente à l’hôtel de ville. Une haie d’honneur à la descente du cercueil fut formée par les drapeaux des diverses société avant l’inhumation au cimetière de Loudun où la députée Isabelle Douteau prit la parole ainsi que le président de l’Amicale du maquis de Scévolles. En 2019 le souvenir de sa sépulture s’était perdu et le Souvenir français la recherchait.
Son nom figure sur le Monument aux fusillés de Châtillon-d’Azergues.
Il a été reconnu Mort pour la France de Interné résistant (IR).


Voir Châtillon-d’Azergues (Rhône), lieu-dit Chez Léger, 19 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219628, notice BLANCHET Robert par Claude Pennetier, Michel Germain, version mise en ligne le 20 octobre 2019, dernière modification le 23 février 2020.

Par Claude Pennetier, Michel Germain

SOURCES : Renseignements communiqués par le Souvenir français de Loudun. — Mémorial Genweb. — La Voix du Loudunais, 29 octobre 1949. — SHD Vincennes, Gr 16 P 63688 (nc). — Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément