CAZAN Robert

Par Jean-Luc Marquer

Né le 21 août 1925 à Saint-Maximin (Isère), exécuté sommairement le 10 juillet 1944 au Moutaret (Isère) ; apprenti maréchal-ferrant ; résistant F.T.P.F., homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Robert Cazan habitait Saint-Maximin (Isère). Il était apprenti maréchal-ferrant chez son oncle et était célibataire.
Il faisait partie du 2ème Bataillon de F.T.P.F. de l’Isère.
Du 9 au 19 juillet 1944, des troupes allemandes venant de Chambéry (Savoie) et se dirigeant sur Grenoble (Isère) stationnèrent à Pontcharra (Isère).
Le jour de leur arrivée, un groupe de militaires allemands acompagnés de deux français effectua une opération au village de Saint-Maximin (Isère).
Après avoir incendié plusieurs maisons appartenant à des résistants, ils pillèrent le café-restaurant Cazan auquel ils mirent le feu et menacèrent de brûler tout le village si Robert Cazan ne se présentait pas avant 7 heures le lendemain à la Kommandantur de Pontcharra.
Le jeune homme qui s’était caché à l’approche des Allemands, et pensait n’avoir rien à se reprocher, se livra aux Allemands pour éviter les représailles annoncées.

Ceux-ci l’emmenèrent à Allevard (Isère) où ils incendièrent une ferme, puis au retour, le fusillèrent dans un bois situé sur la commune du Moutaret (Isère).

Son corps fut retrouvé le 14 juillet 1944.

Robert Cazan obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué Forces françaises de l’Intérieur.

Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Maximin.

Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219702, notice CAZAN Robert par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 octobre 2019, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W406, 412, 417,426 et 526. — Arch. Dép. Isère, Mémorial de l’Oppression : 13R 979 - 983 — SHD Vincennes, GR 19 P 38/19 ; GR 16 P 113759 (nc). — Mémorial GenWeb. — Mémoire des hommes

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément