JACQUES François, Paulin

Né à Salevas, canton de Largentière (Ardèche), le 22 février 1826 ; opposant au Second Empire ; participant à la Commune de Lyon.

Républicain socialiste, il fut condamné, le 12 avril 1851, à quinze jours de prison par la cour d’assises de l’Ardèche, pour port d’armes prohibées. Après le coup d’État de décembre 1851, il semble s’être réfugié à Genève.

Au lendemain du 4 septembre 1870, il devint commissaire de police à Lyon. Il fut arrêté, fin mars 1871, pour avoir observé une attitude bienveillante à l’égard des insurgés lyonnais du mouvement communaliste des 22-25 mars 1871. En juillet 1871, il fut remplacé à son poste par le commissaire de police de l’époque impériale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219703, notice JACQUES François, Paulin, version mise en ligne le 21 octobre 2019, dernière modification le 21 octobre 2019.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série M, Notice individuelle n° 154.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément