BOUVRAT Lucien

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 avril 1927 à Divonne-lès-Bains, mort en action le 13 juillet 1944 au [Le] Petit-Abergement (Ain) ; étudiant ; résistant de l’armée secrète (AS) de Bellegarde.

En 1940, Lucien Bouvrat était domicilié à Bellegarde-sur-Valserine (Ain). Il était étudiant à l’école des cadres de Saint-Martin-du-Fresne (Ain).
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) de Bellegarde-sur-Valserine.
Le 10 juillet 1944 l’opération Treffenfeld fut lancée sur les maquis de l’Ain afin de les éradiquer. Plusieurs colonnes ennemies se lancèrent à l’assaut du plateau.
Lucien Bouvrat fut tué à l’ennemi avec cinq camarades le 13 juillet 1944 à la Combe Ramboz sur le plateau du Retord qu’il tentait de rejoindre après l’ordre de dispersion donné à la suite de la fermeture de l’école.
Il est inhumé au cimetière communal, à Bellegarde-sur-Valserine (Ain) et il obtint la mention « Mort pour la France ».
Il fut homologué au titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), [SHD Vincennes GR 16 P 85617].
Son nom figure sur la stèle commémorative au [Le] Petit-Abergement (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219757, notice BOUVRAT Lucien par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 23 octobre 2019, dernière modification le 23 octobre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.
Acte de décès demandé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément