ROLLAND Maurice, René

Par Jean-Luc Marquer

Né le 17 mai 1927 à Corrençon, aujourd’hui Corrençon-en-Vercors (Isère), sommairement exécuté le 22 juillet 1944 à Corrençon ; résistant homologué Forces françaises de l’Intérieur

Maurice, René Rolland était le fils de Gabriel, Marius, Alphonse, cultivateur et d’Églantine, Marguerite, Anna Aymard, couturière, domiciliés à Corrençon (aujourd’hui Corrençon-en-Vercors, Isère) au lieu-dit " Les Granges ".
Célibataire, il habitait avec ses parents.

Il entra dans la Résistance.

Le 22 juillet 1944, alors qu’il partait se cacher sur les conseils d’un voisin, il fut arrêté dans les bois par les soldats allemands. Il fut sommairement exécuté d’une rafale d’arme automatique.
Son corps fut retrouvé par son père le 24 septembre 1944 au lieu-dit "les Genétys" et identifié grâce au porte-monnaie qui fut trouvé sur le cadavre.

Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur.
Son nom figure sur le monument aux morts de Corrençon-en-Vercors et sur une des plaques commémoratives du chemin de croix de Villard-de-Lans (Isère).

Voir Corrençon

Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219797, notice ROLLAND Maurice, René par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 octobre 2019, dernière modification le 4 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 406 — SHD Vincennes GR 16 P 518472 ( à consulter) — Mémorial GenWeb — Mémoire des hommes — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément