SALKIND Elia ou Ilia

Par Jean-Luc Marquer

Né le 28 septembre 1888 à Minsk (Russie, aujourd’hui Biélorussie), sommairement exécuté le 22 juillet 1944 à Corrençon, (aujourd’hui Corrençon-en-Vercors, Isère) ; sans profession connue ; victime civile

Elia Salkind, dit Ilia, était le fils de Jacob et de Fanny Margoline. Il était d’une famille juive.

Il épousa Geneviève, Anaïs, Pauline Philibert le 22 août 1942 à Marseille Ier arr. (Bouches-du-Rhône).

Ils se réfugièrent à Corrençon (aujourd’hui Corrençon-en-Vercors, Isère) pour échapper aux persécutions antisémites.

Le 22 juillet 1944, Elia Salkind fut arrêté par des Allemands, conduit en bordure de la route départementale 215 et sommairement exécuté en compagnie d’un autre juif, Jacob Glas.

Son nom figure sur le monument érigé sur le lieu du massacre.

Il figure parmi les victimes de la Shoah recensées par le Mémorial de la Shoah à Paris.

Voir : Corrençon

Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219798, notice SALKIND Elia ou Ilia par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 octobre 2019, dernière modification le 2 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 406 — Mémorial GenWeb — Mémorial de la Shoah — Généanet — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément