ROCHAIX Victor, Joseph, Fernand

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 septembre 1923 au [Le] Grand-Abergement (Ain), exécuté sommairement le 8 février 1944 au [Le] Petit-Abergement (Ain) ; agriculteur ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Victor Rochaix était le fils de Marie Philomène Rochaix, couturière, veuve de Marius Camille Berne. Sa mère devint hôtelière au Petit-Abergement où elle emmena sa famille. Il exerçait le métier d’agriculteur.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) locale.
Le 5 février 1944 les Allemands lancèrent leur première grande offensive contre les maquis et la population de l’Ain et du Haut-Jura, baptisée "Opération Korporal" ou Caporal. Le Petit-Abergement fut encerclé et les hommes furent arrêtés et emprisonnés dans la salle du café Brançon. Victor Rochaix et son demi-frère Henri Berne furent interrogés et torturés mais ils ne parlèrent pas. Le 8 février, ils furent emmenés à l’extérieur et abattus.
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), [dossier SHD Vincennes GR 16 P 515785].
Son nom figure sur le monument aux morts du Petit-Abergement (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219836, notice ROCHAIX Victor, Joseph, Fernand par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 24 octobre 2019, dernière modification le 24 octobre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Musée de la Résistance Nantua, La population subit : Opération ’’Korporal’’ Ain.— Mémorial Genweb.— Recensements de population du Grand et du Petit-Abergement, années 1926, 1931 et 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément