LAISSARD Aimé

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 31 juillet 1920 à Chaveyriat (Ain), mort en action le 12 juin 1944 à Vonnas (Ain) ; mécanicien ; résistant de l’armée secrète (AS).

Aimé Laissard était le fils d’Hippolyte Auguste, cultivateur et de Germaine Bourgeois, tous deux fermiers cultivateurs au hameau Les Granges. Il avait deux sœurs et cinq frères. Après 1930, il fut domicilié chez son oncle Joseph Laissard, à Vonnas.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) locale.
Après le débarquement en Normandie le 6 juin 1944, les résistants de l’armée secrète locale dressèrent des barricades dans les rues, creusèrent une tranchée pour arrêter la retraite de l’armée et arrêtèrent des suspect de collaboration. Le 12 juin 1944, le garde champêtre, sur l’ordre de l’instituteur Michaud appliquant les consignes du colonel Romans-Petit, chef des maquis de l’Ain parcourut les rues en proclamant l’établissement de la IVe République. La riposte de l’ennemi fut immédiate. Les troupes allemandes, environ 3 000 soldats, accompagnés par la Milice de Dagostini arrivèrent par le Nord. Un affrontement eu lieu dans la matinée avec le maquis. Aimé Laissard fut tué dans l’engagement au hameau de Chassin à onze heures. À douze heures, le village fut envahi et pillé, des civils furent arrêtés et exécutés.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et a un dossier SHD Vincennes GR 16 P 331772 (nc) sans mention d’homologation.
Son nom figure sur le monument aux morts à Chaveyriat et le monument aux morts et la stèle commémorative, à Vonnas (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219905, notice LAISSARD Aimé par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 octobre 2019, dernière modification le 2 juillet 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Georges Bohas, La folle entreprise.— Journal "Le Progrès de l’Ain", article du 17 juin 2017 Une cérémonie en souvenir du 12-juin 1944.— Mémorial Genweb.— Recensements de population Chaveyriat années 1911, 1921 et 1926 et Vonnas, années 1931 et 1936.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément