ESCANDE Albert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 avril 1896 à Corlier (Ain), massacré le 7 février 1944 à Corlier ; artisan tourneur ; résistant de l’armée secrète (AS) de l’Ain.

Albert Escande était le fils de Victor et de Marie Joséphine Pey, tous deux cultivateurs. Il se maria le 27 novembre 1920 à Corlier avec Anne Henriette Lamy. Il était domicilié à Corlier (Ain) et exerçait le métier d’artisan tourneur et marchand de bois.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) et apporta dès ses débuts une aide matérielle aux Maquis de l’Ain.
Le 5 février 1944 fut lancée par l’ennemi, l’Opération Korporal (Caporal) destinée à éradiquer les maquis de l’Ain et du Haut-Jura. Les Allemands arrivèrent à Corlier le 7 et effectuèrent une rafle parmi les habitants. Albert Escande fut arrêté et fusillé avec quatre autres villageois et deux jeunes hommes d’Izenave pour avoir ravitaillé le maquis.
Il fut homologué comme soldat de la Résistance intérieure Française (RIF), [SHD Vincennes dossier GR 16 P 210684].
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, à Corlier (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219953, notice ESCANDE Albert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 octobre 2019, dernière modification le 11 novembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Musée de la Résistance Nantua, La population subit : Opération "Korporal" Ain.— Mémorial Genweb.— Recensements de population année 1936.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément