BELLOSO-COLMENAR Félix

Par Michel Germain

Né le 2 décembre 1907 à Herbas (Espagne), exécuté sommairement le 30 mars 1944 à La Balme-de-Thuy (Haute-Savoie) ; combattant républicain espagnol ; résistant du maquis des Glières.

Félix Belloso-Colmenar avait mené le combat contre les troupes de Franco dans les rangs des républicains. Après la victoire du franquisme en 1939, il se réfugia en France comme bon nombre de républicains espagnols. On le retrouva dans le 513è Groupement de Travailleurs Etrangers employé à la scierie Favre, à Entremont.
Lorsque se forma le maquis des Glières, il accompagna tout naturellement ses camarades de la section Ebro. Après le décrochage du 26 mars, ayant réussi à descendre du Plateau, il se réfugia à la scierie d’Entremont. Mais il fut arrêté par les Allemands, alors qu’il achetait du pain à la boulangerie Maistre.
Emmené à Thônes, traduit devant la Gestapo installée au Villaret, il fut exécuté par les Allemands, au lieu-dit Sur-les-Îles, (La Balme-de-Thuy), le 30 mars à 16 heures, où une stèle a été élevée.
Il est inhumé dans la nécropole nationale militaire de Morette, tombe n°103. Une plaque apposée sur le monument aux morts de La Balme-de-Thuy rappelle son sacrifice ainsi que celui de son camarade espagnol Patricio Roda-Lopez*. Leurs deux noms sont gravés sur le Mur du souvenir érigé à l’entrée de la nécropole de Morette. Il fut homologué FFI.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article219977, notice BELLOSO-COLMENAR Félix par Michel Germain, version mise en ligne le 29 octobre 2019, dernière modification le 29 octobre 2019.

Par Michel Germain

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 45423 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément