DELCOURT Alfred

Par Yves Le Maner

Né le 27 mai 1884 à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), mort le 8 juillet 1963 à Saint-Amand-les-Eaux (Nord) ; syndicaliste et militant socialiste du Nord.

Membre du Parti SFIO dès sa création en 1905, Alfred Delcourt fut mobilisé en 1914. Après quatre ans passés au front, il revint à Saint-Amand titulaire de la Croix de guerre et de la médaille de Verdun.
Bras droit du député maire de Saint-Amand, Ernest Couteaux*, Alfred Delcourt fut la cheville ouvrière des organisations d’obédience socialiste dans sa ville natale après les scissions de 1921. Trésorier du syndicat du Bâtiment, secrétaire du syndicat des employés et agents de maîtrise, il fut pendant toute la période de l’entre-deux-guerres secrétaire de l’Union locale des syndicats CGT, ayant conservé cette fonction après la réunification de 1935. Secrétaire administratif de la section socialiste de Saint-Amand, il entreprit de rénover la « vieille-maison » au niveau local, développant une section des Jeunesses socialistes et créant en 1928 « L’Étoile sportive de gymnastique ».
Secrétaire de la caisse locale d’Assurances sociales « Le Travail », dès sa création en 1930, Alfred Delcourt fut également conseiller municipal de Saint-Amand de 1923 à 1940.
Après la Deuxième Guerre mondiale, Alfred Delcourt continua d’orienter les destinées de la section socialiste amandinoise pendant de nombreuses années. Il rejoignit les rangs de la CGT-FO lors de la scission de 1947.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21999, notice DELCOURT Alfred par Yves Le Maner, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 29 avril 2022.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Nord, M 595/35. — H. Ieria, mémoire de maîtrise, Lille III, 1974, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément