TANIERE [Fagard, Marchand] Simone, Pierrette

Par Jean Belin

Née le 30 mai 1915 à Dijon (Côte-d’Or), morte le 29 juillet 2005 à Dijon ; ouvrière en robes ; syndicaliste CGT de Côte-d’Or ; résistante au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fille de Gaston Tanière, facteur des Postes, et de Marguerite Tonnaire, sans profession, ouvrière en robes à Dijon, Simone Tanière adhéra et milita à la CGT dès 1935. Elle joua un rôle actif dans la résistance aux côtés de son époux dès 1940 et au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP). Le 7 septembre 1944, juste avant la Libération de Dijon, elle prépara avec deux autres résistantes FTP une opération commando qui permit la libération de 200 résistants détenus à la prison de Dijon rue d’Auxonne. Elle se maria à Dijon le 31 octobre 1932 avec Georges (Robert) Fagard, typographe, syndicaliste CGT et résistant, divorcée en 1948 puis remariée le 19 décembre 1959 à Rezé les Nantes (Loire Atlantique) avec Barthélemy Marchand. Son frère, Ernest Tanière fut un cheminot résistant. Simone Tanière fut domiciliée au 48 rue Eugène Fyot à Dijon lors de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220009, notice TANIERE [Fagard, Marchand] Simone, Pierrette par Jean Belin, version mise en ligne le 1er novembre 2019, dernière modification le 1er novembre 2019.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil. — Chemins de dames dans la Résistance Bourguignonne, Jeanne Gillot-Voisin, édition de 1999. — Carrefour, Dijon 1940-1944, de guerre, Pierre Gounand, éditions Franc’Albert, décembre 1990. — Etat civil, mairie de Dijon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément