SARTORY Paul

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 juillet 1909 à la Burbanche (Ain), tué le 8 août 1944 à Nivollet-Montgriffon (Ain) dans un bombardement allemand ; garçon de salle ; militant communiste ; résistant.

Paul Sartory était le fils de Jean Marie François Adolphe, âgé de 44 ans, maçon et de Caroline Philippine Patin. Il se maria le 21 avril 1934 à Tenay (Ain) avec Marguerite Dumollard. Il exerçait le métier de garçon de salle dans le sanatorium d’Hauteville (Ain), commune dans laquelle il était domicilié.
Paul Sartory était secrétaire de la cellule communiste de Hauteville en 1937.
En 1940, il fut arrêté en tant que communiste clandestin. Il fut condamné à dix-huit mois d’emprisonnement. Il rejoignit le maquis une fois sa peine purgée, en 1943 et prit le pseudonyme "Bessard". Il appartenait à la compagnie Le Bugey dite Nicole devenue en janvier 1944 le camp Nicole après son installation à la ferme de Marchat. Il fut blessé aux Neyrolles le 30 décembre 1943 lors de l’embuscade contre les Groupes mobiles de réserve (GMR). Sergent, Il participa au combat de Neuville-sur-Ain le 11 juillet 1944.
Le 8 août 1944 vers 8h15, cinq avions allemands bombardèrent en représailles la commune de Nivollet-Montgriffon. Cette attaque aérienne se solda par 9 victimes civiles et 24 bâtiments détruits.
Paul Sartory fut tué avec son épouse Marguerite Sartory à 8h30 au Bourg, à Nivollet.
L’acte de décès fut dressé le 9 août sur la déclaration d’Henri Perrot, 35 ans, cheminot domicilié à Saint-Rambert-en-Bugey, beau-frère du défunt. Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès.
Il fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Hauteville-Lompnes et sur la plaque commémorative du village de Nivollet, commune de Nivollet-Montgriffon (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220040, notice SARTORY Paul par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 novembre 2019, dernière modification le 19 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Cercle aéronautique Louis Mouillard Les bombardements de représailles allemands sur la région Rhône-Alpes été 1944.— L’Éclaireur de l’Ain, 11 juillet 1937. — Témoignage de É. Rouaix. —Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément